À PROPOS

Lire, ça se vit! est une campagne de valorisation de la lecture qui vise à mieux reconnaître et valoriser la diversité des pratiques de l’écrit, le plaisir de lire et l’importance de la lecture à tout âge et sur tout médium.

En élargissant le regard collectif que nous portons sur les pratiques de lecture et d’écriture, la campagne souhaite rendre plus attrayante et accessible la lecture au quotidien.

L’origine du projet

La valorisation de la lecture est un chantier régional lancé par le Regroupement lavallois pour la réussite éducative (RLPRÉ) avec la précieuse collaboration de nombreux partenaires ayant à cœur le développement de la littératie. À Laval, le développement des compétences en lecture constitue un des déterminants prioritaires en matière de réussite éducative. Par ailleurs, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) a confié aux Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec (IRC) un mandat de mise en valeur de la lecture au sein des communautés.

Les partenaires lavallois de tous les secteurs se sont ainsi concertés et mobilisés pour passer à l’action et porter le message d’une voix commune et forte.

Lire

Développer des habiletés en lecture est primordial et celles-ci se développent de plusieurs façons, non pas seulement avec des livres. Lire permet de réaliser une foule d’activités et de tâches quotidiennes, car lire c’est: semer, jouer, partager, construire, se nourrir, découvrir et bien plus. En lisant, chaque individu s’adapte aux différentes étapes de la vie et aux nouvelles technologies qui l’entourent. De la même manière, la motivation et l’intérêt pour la lecture influencent la pratique de la lecture.

Agir pour la réussite

L’éveil à la lecture est directement lié à la réussite éducative. Comme la lecture est à la base de l’apprentissage de toutes les matières et qu’il est démontré qu’un élève qui éprouve des difficultés en lecture à la fin de sa première année aura souvent de la difficulté à rattraper ce retard par la suite, on comprend l’importance d’intervenir dès la petite enfance. Les chercheurs soutiennent en effet que les difficultés en lecture à sept ans constituent un prédicteur fiable du décrochage. De plus, faire la lecture aux enfants d’âge préscolaire favorise une meilleure compréhension du vocabulaire et augmente leurs chances de réussite une fois à l’école.

L’enfant qui possède un bon vocabulaire à la maternelle sera mieux outillé pour reconnaître rapidement les mots lors de son apprentissage de la lecture en première année. La lecture permet à l’enfant d’enrichir son vocabulaire et favorise son développement du langage et ses compétences de lecteur.

On le sait à présent, la lecture favorise l’apprentissage, un meilleur rendement scolaire et la réussite éducative. Elle apporte de nombreux bénéfices sur le plan de la santé, des études, du travail, de l’insertion sociale, de l’emploi et du développement personnel.

Accroître la motivation et l’intérêt à lire ainsi que le temps consacré à la lecture chez les jeunes et les familles plus vulnérables, c’est contribuer directement à leur réussite éducative.

Par nos gestes et nos actions, contribuons, tous ensemble, à accroître ce plaisir de la lecture autour de nous.

Découvrez les piliers de la campagne

© 2019 Regroupement lavallois pour la réussite éducative – Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Plan du site | Conception par C4 Communications.